samedi 31 décembre 2011

BONNE ANNÉE


A l'aube de cette nouvelle année qui s'annonce je vous fais partager quelques uns de mes meilleurs moments de 2011


























Je vous souhaite à tous et à toutes une


très bonne année 2012


Je ne prendrai pas de calendrier cette annéecar j'ai été très 


mécontent de celui de l'année dernière ! 



Alphonse Allais 


"Vivez si m'en croyez, n'attendez à demain : Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie."

Pierre de Ronsard



C'est Marie Josée  qui m'a fait prendre conscience que je parlais de calendrier mais ne présentais pas douze photos
Aussi je viens d'ajouter celle-ci car en cuisinant je passe  également de très bons moments
C'est la poularde de Noël dont je vous donnerai la recette sous peu




jeudi 29 décembre 2011

SUITE

En attendant que le jour décline j'ai tenté de m'approcher de la crèche de Notre-Dame
Comme les touristes j'ai fait la queue et à Paris comme ailleurs il y a des resquilleurs et de toutes nationalités.
Vous dire combien cela m'a énervée ....
C'est bien parce que ma mère était là que je me suis retenue de dire haut et fort ce que je pensais!
La crèche de cette année


est un peu décevante


Arriver à prendre une photo nette relève de l'exploit au milieu de la bousculade, des coups de coudes sans excuses,des pieds écrasés et j'en passe
 J'avais vraiment préféré celle de l'an passé .
Je ne sais pas si vous connaissez la nouvelle attraction du parvis de Notre -Dame


Faire manger les oiseaux dans sa main ou au bout de ses doigts
Ces pauvres petites ont tout essayé il n'y a pas eu moyen


Et pourtant d'aucuns sont doués



Le jour a bien décliné il n'y en a plus pour très longtemps


C'est à ce moment là que je la trouve la plus majestueuse




Ensuite je la trouve plus banale
Sur la route du retour je remarquais ceci


Je pensais immédiatement à elle sachant qu'elle en serait triste

mardi 27 décembre 2011

LUMIÈRE PARISIENNE

Nous avons eu hier à Paris une de ces journées d'hiver qui sont des moments inoubliables. Fébrile et cloîtrée depuis quelques jours je n'allais pas laisser passer l'aubaine  d'une petite promenade .
Une toute petite boucle



Agrandir le plan





 du Pont Neuf au Pont de la Tournelle et retour






Les berges depuis le Pont Neuf




Quelques statues du Palais de Justice depuis le Place Dauphine




La vue sur le pont au change depuis le Quai de l'Horloge



La Tour Saint Jacques dominant 




les eaux de la Seine d'or et d'argent






Notre- Dame telle qu'elle nous apparaît tout à coup rue de la Cité 




 Musique sur le Pont Saint- Louis






Un peu de Hotel de ville où manifestement on voit la vie en rose




Moi je reviens à mes musiciens




Nous voici pont de la Tournelle,le soleil joue avec les vitres Quai d'Orléans
Je vais attendre un peu que Notre Dame s'éclaire
Vous ne pensez tout de même pas que je vais tout vous dévoiler le même jour

dimanche 18 décembre 2011

AUTOUR DE NOËL

Une semaine marathon qui m'a beaucoup éloignée de vos pages, à traverser Paris en tous sens le plus souvent à pied et grand bien m'en a pris étant donné les embouteillages montres que nous avons connus certains jours.
Je ne me suis pas pour autant séparée de mon fidèle compagnon
Je vous dévoile un peu des moments que nous avons partagés lui et moi entre de nombreuses réunions




Vous pourrez presque retracer mon parcours






Je n'étais pas à la recherche de cadeaux mais en voici quelques uns 
Celui-ci honnêtement je n'aurais pas aimé le recevoir




Par contre je me serais bien laissée tenter par celui-ci




Je suppose que vous connaissez l'origine des boules de Noël
Je ne sais pourquoi je pensais  aux boules de Meisenthal








devant la vitrine d'un antiquaire lorsque j'entendis 
"vous êtes en repérage pour votre futur cambriolage?
Vous avez bon goût!"






Un peu plus loin cela me fit penser à son billet 






Chaque fois il faisait nuit lorsque je retrouvais ma liberté






Pas de doute je suis bien en plein coeur de 








Pour ma plus grande joie




Comment ne pas ressentir une certaine émotion même si cela fait partie de votre quotidien?

dimanche 11 décembre 2011

BUTTE BERGEYRE

On y accède par deux endroits.
Par les escaliers de l'avenue Simon Bolivar immortalisés par Willy Ronis en 1950


Ou bien comme je l'avais choisi par l'avenue Mathurin Moreau.
J'ai trouvé deux explications quant à l'origine de cette butte.
La première qu'elle aurait été avant la première guerre mondiale  un parc d'attractions ,la seconde qu'elle aurait été un stade construit en 1918 en mémoire d'un rugbyman mort dans les tranchées.
Ce stade hébergeait l'Olympique de Paris de football.
Quoi qu'il en soit les deux versions s'accordent sur un point ,nous sommes sur des carrières de gypse et de pierres,sur un sous-sol fragile.
Et elles s'accordent aussi sur un autre point nous sommes ici dans un lieu exceptionnel hors du temps et de la ville.
Et ce n'est pas moi qui les contredirait.
Invisibles depuis les avenues entre lesquelles  elles sont coincées cinq rues abritant des maisons






 et petits immeubles.








Des rues évocatrices pour les amoureux de littérature,Edgar Poe ,Remy de Gourmont.
Je pensais juste y prendre quelques photos
 et continuer mon chemin.
J'y restais plus deux heures.
J'avais remarqué en gravissant la rue Georges Lardennois 






un monsieur promenant un chien,regardant beaucoup mon appareil photo.
Je bifurquais sur la rue Philippe Hecht,alors que lui continuait son chemin sur la rue Lardennois.
Après avoir arpenté toutes les rues je me dirigeais vers le point stratégique  dominant la capitale 






et retrouvais ce monsieur qui me voyant photographier me demanda si j'étais photographe.
La conversation s'engageait et lui me confia avoir édité des livres sur certains quartiers de Paris .
Après plus d'une heure de conversation "tous azimuts" au cours de laquelle il me montra cette maison  






surplombant Paris dont les plans ont été réalisés par un élève de Le Corbusier,laquelle est malheureusement  entrain de s'effondrer nous échangeâmes nos coordonnées,me promettant de rejoindre ses visites conférences dans ce quartier que je connais peu ,et où je me suis souvent heurtée à des portes cochères avec digicodes,digicodes qui ne semblent pas lui présenter de difficultés ...
Je prenais une dernière photo






 lorsque j'entendis" c'est la photo du siècle"!
Je me retournais et me trouvais face à un monsieur un seau de déchets à la main.






Je lui demandais si c'était pour du compost.
Il me répondit par l'affirmative et me proposa de visiter leur jardin partagé.






Il me montra des ruches installées






un peu à l'écart et me confia que cette année elles avaient produit 320 kilos de miel!
Miel réservé aux membres de l'association de la butte ,association qui a élu domicile dans une ancienne épicerie.






On échangeait longuement sur ce phénomène:les pesticides privent les abeilles notamment d'une fonction leur permettant de retrouver le chemin de la ruche
Paris étant épargné manifestement par les pesticides on trouve de plus en plus de ruches dans la capitale.
Il était intarissable
Le froid commençait à se faire sentir je ne me souviens plus comment j'ai réussi à interrompre courtoisement la conversation ceci dit passionnante.
Un dernier coup d'oeil sur cette vue inhabituelle du Sacré Coeur 








 et je rejoignais rapidement la station de métro la plus proche