lundi 18 novembre 2013

CURIOSITÉS SUITE


 On peut voir ce labyrinthe de la cathédrale de Lucques   dans le Narthex, sur la paroi du campanile. Il mesure à peine 50 cm de diamètre, est situé à la verticale, à hauteur d’homme  gravé dans la pierre. Réalisé sur le modèle chartrain (de Chartes) il daterait de la fin du XIIème  siècle. On y voit, très effacé, au centre, le combat de Thésée et du Minotaure. Le texte suivant est très 'explicatif' : « ici est le labyrinthe que Dédale de Crète a construit et duquel personne ne pouvait sortir une fois à l’intérieur, sinon Thésée qui en fut capable grâce au fil d’Ariane ». 
Celui-ci aurait été utilisé par les condamnés à mort à l'échafaud
si le condamné arrivait à le résoudre à la première tentative il avait la vie sauve 
La solution avait été trouvée par Liliforcole qui n'a pas de blog comme je l'ai déjà mentionné et par Elio 



Sur les escaliers reliant la piazza San Giovani à la piazza Jacopo della Quierca  de Sienne on peut voir ces marques qui seraient les traces de dents de Sainte Catherine ,courant pour ne pas arriver en retard à l'hôpital, le diable la fit trébucher  et elle perdit ses dents
Mis à part que ces escaliers ont été construits en 1451 et que la sainte est décédée le 29 avril 1380 !



Mea culpa je me suis mal exprimée et  je n'avais pas  remarqué que  la trace horizontale dans la pierre n'était pas très visible sur la photo choisie
Sur celle-ci on la distingue mieux  ,il s'agit d'étalon de mesures médiévales .Ici sur la façade du palais des Prieurs à Volterra: la canne volterrane elle mesure 2,362 mètres 
 était utilisée au XIII ème siècle
Elle servait d'étalon de référence lorsque survenait un différend entre clients et marchands 



Ceci est une finestrelle  ou fenêtre pour enfant qui pouvaienr ainsi regarder au dehors sans risques .Je reconnais qu''il ne tombait pas sous le sens qu'au-dessus figurait une fenêtre 




Ce bébé emmailloté sculpté sur la façade signifie que l'on pouvait ici abandonner son enfant ,ce qui fut possible à cet endroit  jusqu'en  1921 
Il existait un dispositif appelé "ruote dei trovatelli " roues pour enfants trouvés correspondant à nos tours d'abandon ,il suffisait de déposer le bébé en étant à l'extérieur et le système rotatif permettait de le transférer à l'intérieur de l'établissement .
Puis on tirait sur la cloche située à côté le dépôt d'enfant étant ainsi signalé
Si vous saviez l'effet que cela ma fait d'écrire "le dépôt d'enfant".J'en ai la chair de poule.
Il en existe encore un dans le centre de documentation des  hôpitaux de Pise  que je n'ai pu photographier  le centre étant fermé à l'heure à laquelle je m'y trouvais .





Voila pour les premières solutions je suis la première à fuir les billets  longs comme un jour sans pain aussi je vais essayer de ne pas tomber dans ce travers .

Pour conclure je tendrai  l'autre main gordienne  à Monsieur Dutilleul afin de satisfaire Liliforcole




20 commentaires:

  1. J'aime ton oeil aiguisé qui sait trouver ces détails d'architecture et encore plus que tu nous les partages si plaisamment. C'est un bon signe.
    Bises pour une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Robert un bon signe de mieux chaque jour .Mais il faut que je reste sage c'est la promesse faite au chirurgien en échange de ma liberté "précoce "
      Tu sais mon œil à été aidé par un guide d'une série que j'aime bien .J'en ai offert de nombreux exemplaires sur divers sujets toutes les personnes ont été enchantées
      Bonne journée

      Supprimer
  2. dépôt d'enfant ça fait frémir... hélas l'actualité est encore plus atroce !
    les explications sont bien utiles, merci merci
    belle journée à rêver au soleil toscan

    RépondreSupprimer
  3. je viens de prendre une petite leçon d'histoire italienne et d'architecture ! merci merci

    RépondreSupprimer
  4. Bravo à ceux qui ont trouvé !!!
    Comme le dit Dominique j'ai appris sur les détails des différentes façades des maisons ou églises toscanes !!! Merci pour toutes ces explications vécues !
    Le détail, tout est là dans ton billet ! Comme le dit Robert, quel oeil aiguisé Aloïs !!! Bravo !
    Belle soirée à toi !
    Bises dans le gris ! et le froid !

    RépondreSupprimer
  5. Comment voulez-vous qu'on trouve une marche d'escalier dans un billet censé illustrer la "Toscane le nez en l'air" ?... Pffffff, c'est pas d'jeu !
    (voilà pourquoi elle est tombée, Sainte Catherine : parce qu'elle ne regardait pas ses pieds en montant l'escalier ; et paf, plus de dents...)
    Excellent billet !
    A part ça, Monsieur Dutilleul de Gordes, il a de bien grands bras... ;-)
    Très bonne soirée, amusez-vous bien.
    Lf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me doutais que vous alliez réagir!!!!
      "Qui s’excuse s’accuse." comme disait Stendhal
      Très bonne soirée à vous aussi

      Supprimer
  6. Derrière chez moi, à l'entrée de l'hôpital, il y a encore l'emplacement où l'on pouvait "déposer" les enfants que l'on ne voulait pas garder .. oui ça fait frémir. Merci pour toutes tes précisions, j'avoue ne pas avoir eu le courage de chercher le début du commencement d'une explication, il y a des jours comme cela ! Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour toutes ces explications, très intéressant!

    RépondreSupprimer
  8. Impressionants tous ces détails. Merci de prendre le temps d'éclairer nos lanternes.

    RépondreSupprimer
  9. et bien voilà je me coucherai moins idiote ce soir!
    belle journée
    bises
    Sophie

    RépondreSupprimer
  10. merci merci pour toutes ces explications ...bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacqueline merci et bienvenue ici

      Supprimer
  11. Enfin les mystères des étranges curiosités révélés :
    En effet, je mérite parfaitement mon "0" pointé, assorti du bonnet d’Ane !

    Signé : la cancre de la classe qui va s'empreser d'aller rejoindre le radiateur !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  12. J'attendais tes photos de Toscane avec impatience comme tant d'autres, me réjouissant naïvement de retrouver quelques lieux visités et admirés bien sûr, mais c'était oublier que la "Toscane insolite et secrète" devait faire partie de tes bagages et donc que forcément tu ne nous ferais admirer que de l'inédit....à savourer avec gourmandise... bises

    RépondreSupprimer
  13. J'ai appris plein de choses, merci Françoise. Surtout "l'enseigne" pour recueillir les bébés... Ingénieux l'étalon de mesures ! Les dents de Sainte Catherine sont un peu "tirées par les cheveux" lol, elle serait tombée combien de fois pour faire tant d'empreintes ? lol
    Encore merci pour ces deux billets passionnants.
    Bisous Françoise

    RépondreSupprimer
  14. Les marques des dents de la pauvre Catherine me laissent...sinon incrédule, du moins perplexe!!!
    Merci, merci pour ces brillantes explications et, toujours ces magnifiques photos!
    Un beso.

    RépondreSupprimer
  15. Un régal ton "petit pain" au lait truffé de détails savoureux...

    Bises du jour.

    RépondreSupprimer
  16. La sculpture de la main est magnifique.
    quant au "dépôt d'enfant" hélas, j'avais déjà entendu parler de cette roue dans laquelle les mamans déposaient leur nouveau-né pour le faire adopter par les religieuses. Que de douleur dans ce geste en effet...
    J'aime mieux imaginer une petite frimousse à la fenêtre qui lui est réservée.
    Merci à toi Françoise pour toutes ces infos.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer