jeudi 17 avril 2014

LE LUXE

Pour certains cela peut se résumer à ceci



Pour d'autres cela peut être plus subtil comme en pleine semaine barrer une demi journée sur son agenda et la consacrer à se faire plaisir.
Commencer par un déjeuner avec une amie dans un restaurant argentin et goûter leurs empanadas.



Remarquer l'originale façon proposée pour reconnaitre les sortes d'empanadas


Marcher pendant quatre heures dans Paris le nez en l'air,apareil photo autour du cou, sans aucun but si ce n'est celui de renouer avec ses endroits favoris.
Je ne vais pas vous les montrer tout de suite et puis vous les connaissez bien et je suis certaine que vous pourriez les lister immediatement.
Tiens voila une idéee quels sont donc mes endroits favoris?
En attendant je vais vous donner ma recette d'empanadas confectionnés il y a quelques jours.
Un empanada c'est un fourre-tout du moins pour moi,idéal pour éliminer des restes,je ne supporte pas de jeter même une cuillère à soupe de quoi que ce soit et en matière de restes j'ai de l'imagnination,pas plus tard qu'hier il me restait du risotto aux asperges,une cuillère à soupe d'épinards et une tasse de velouté aux fanes de radis et fèves,j'ai melangé tout cela ajouté deux oeufs battus et hop glissé au four pour quarante bonnes minutes,au total un délicieux gratin servi avec une salade de mesclun du potager ,la première!
Mais revenons en à cette recette
Pour la pâte exceptionnellement je n'ai pas utilisé le robot afin de bien sentir la consistance de la pâte qui doit être souple
Il vous faudra mélanger 250 grammes de farine ici d'épeautre T70,deux petits-suisses un oeuf et une pincée de sel
A ce mélange on ajoutera deux bonnes cuiilères à bouche d'huile d'olive et peu à peu de l'eau jusqu'a obtenir une pâte qui ne colle pas aux doigts et se détache des parois du saladier et, très important qui doit être SOUPLE.
On filmera cette boule et la mettra au frais pour une heure 
Puis on étalera cette pâte pas trop finement environ 3 mm d'épaisseur.
On découpera des disques ,déposera une toute petite cuillère de farce,


puis on rabattra la pâte afin de former une demi-lune,je vous conseille d'humidifier un peu le tour de façon à bien souder les empanadas.
On dore à l'oeuf et on glisse au four pour 15 à 20 minutes thermostat 180.


                         Ces deux photos ont été prises avec mon smartphone d'où une qualité....

J'avais cette fois là inventé une farce composée d'une boîte d'émiettés de thon à la zanzibar de cette maison  de la buche de chèvre frais et des raisins de Corinthe.
Je vous laisse à vos fourneaux et démarrer ma balade


Belle journée


26 commentaires:

  1. Elles sont belles à croquer et le thon Zanzibar va tomber dans mon escarcelle
    C''était donc une journée luxe calme et volupté ( désolée je n'ai pas pu m'en empêcher)

    RépondreSupprimer
  2. La dernière photo m'intrigue fortement ! Pour moi, le luxe ce serait de les goûter ces empanadas .. je n'en suis encore qu'au stade de les regarder. Je te vois très bien démarrer ta balade en traversant le pont Alexandre III, après .. ça dépendra de ton humeur et de ce qui captera ton regard.

    RépondreSupprimer
  3. La dernière photo m'intrigue ?
    Que ce balcon est magnifique, la campagne à Paris m'enchante toujours autant.
    Personnellement le Kelly me laisse indifférente je préfère le petit resto avec une amie et la journée farniente.
    Tes empanadas me donnent l'eau à la bouche et la photo est pas mal du tout.
    Bien je dirais que tes balades préférées dans Paris sont l'île St Louis et de la Cîté, les berges de la Seine, la rive gauche, je sais que tu aimais bien autrefois le 14e... les petits coins "campagne" de la capitale.
    Je sens que je vais régaler avec la suite du programme.
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que nous avons le même sens du luxe ! lol Certes le Kelly est beau, mais une journée ou même une heure de balade dans Paris reste un luxe extraordinaire, marcher dans cette ville que j'aime tant procure un bien-être et une jubilation que rien ne peut égaler, c'est un vrai voyage en première classe ! (Fureter dans des petits coins du 6e ou du 5e... Sur les quais, ou visiter une expo...Au Petit Palais en ce moment...lol Et peut-être même dans certains coins de la Butte où l'on entend les cloches sonner... )
    Merci pour la recette ! Grrr je ne trouve pas de thon à la Zanzibar ici ouiiiiinnnn lol
    Bisous Françoise et douce balade !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux, je peux t'en faire parvenir... J'en ai acheté hier.... ;-)))

      Supprimer
  5. un luxe de rencontrer ces deux policiers.:)))))

    RépondreSupprimer
  6. La glycine bien sûr et les empanadas dont je retiens la recette ! Je l'attendais, tu nous la donnes!!! Merci!!!
    Joyeuses Pâques Aloïs !!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup les œillets miniatures derrière le sac, ils ne sont pas Niçois mais tant pis !
    Je vois que tu fais ta pâte aux petits-suisses (c'est la meilleure), si tu mets du beurre à la place de l'huile d'olive tu obtiens un très bonne pâte feuilletée. Mais tu dois bien sûr connaitre.
    Les empanadas c'est la rissole française ou la ravioles frite italienne, tu as raison on peux vraiment tout mettre dedans.
    J'ai une amie chilienne (Paola) qui tient un restaurant de spécialités de son pays, dans l'arrière pays qui a le même système de reconnaissance pour son assiette d'empanadas variée. C'est bien pratique.
    Je ne vais pas essayer de deviner tes endroits préférés dans Paris, je ne connais pas assez pour ça, bien que moitié parisienne pur jus.
    J'attends tes photos.
    Je t'embrasse.
    Belle et douce nuit

    RépondreSupprimer
  8. Tu as raison : il faut savoir barrer un peu quelques pages dans son agenda pour pouvoir profiter du printemps, et quand c'est avec une amie, c'est encore mieux !
    Tu as sûrement dû flâner en bord de Seine, au le long de ruelles cachées ! (me trompe-je ?).

    J'envoie plein de biseeeeeeeeees au fin cordon bleu que tu es !

    RépondreSupprimer
  9. Le luxe chacun a le sien.
    Le grand luxe serait de partir au Japon et d'y découvrir celui de l'Envers, j'associe l'idée de luxe à celle de raffinement.
    Lorsqu'il fait fait chaud et que la pelouse devient jaune (même en Bretagne, c'est possible) , mettre l'arrosage automatique et voir le soleil à travers les gouttes d'eau, c'est une certaine idée du luxe.
    Je confirme tes empanadas sont délicieux si on suit ta recette.
    J'attends la suite.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour cette recette
    le luxe est de ne pas subir de tentation devant un sac hermès quand ...les moyens sont faibles mais le ,regarder oui pour sa beauté !

    RépondreSupprimer
  11. nous avons la même conception du luxe !
    cette semaine avec maman est donc sous le signe du luxe : de bons déjeuner, de délicieuses tasses de thé en papotant et de longues balades parisiennes : Montmartre et redescendre par les jolies rues vers la Seine, les passages, et cette après midi la rue du Cherche midi où maman a fait ses études ... bref des petits instants précieux à conserver !
    bisous
    sophie

    RépondreSupprimer
  12. En cette belle saison, aller au Jardin des Plantes ou l'école d'horticulture propose des parterres de fleurs magnifiques.... Le luxe? Prendre le temps de déguster un thé à la menthe sous les figuiers de la Grande Mosquée, juste en face.
    Mais aussi remonter la rue Lepic dans le 18° désertée depuis longtemps par les marchands des 4 saisons et retrouver une belle ambiance quand même!
    Paris dans toutes ses facettes.
    Belle fin de journée.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    ca semble très intéressant "les empanadas" et ils doivent avoir un très bon goût. Vous avez bien sur eu un bon appétit !

    Bonne soirée d'Allemagne
    Dieter

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Françoise. Je ne suis pas sensible au luxe d'un beau sac à main, mais je suis toujours attirée par les bonnes recettes ou les belles fleurs (cette glycine est somptueuse).
    J'ai les ingrédients qu'il faut : je me lance dimanche mais je me demande bien si je vais réussir la pâte aux petits suisses.... Ce sera une grande première... Ça risque d'être plus comique que savoureux...
    Merci Françoise pour tes bons petits plans cuisine que tu mijotes peut-être en pensée au cours de jolies balades sur les berges de la Seine
    Je t'embrasse et te souhaite un très bon week-end de Pâques.
    PS : les deux personnages bizarrement grimés étaient là pour le tournage d'un film ?

    RépondreSupprimer
  15. Rien de tel que de faire un break et de se laisser guider par ses envies. Je retiens ta recette de pâte à empenadas, ça me changera des tiropitakia (petits feuilletés à la féta). Bonnes fêtes de Pâques à toi.

    RépondreSupprimer
  16. Tu me donnes envie de faire ta recette...

    RépondreSupprimer
  17. L'art d'accommoder les reste, voilà un point commun entre nous.
    Mes parents (qui avaient connu les deux guerres) m'ont transmis leurs valeurs.
    Du coup, je suis comme toi, incapable de jeter de la nourriture qui reste en état d'être consommée.
    Merci pour la façon de reconnaitre les différentes sortes d'empanadas, ça peut toujours servir ;-)

    Suis impatiente de savoir ce qui se tournait quand tu es passé à proximité de ces deux képis !
    Bises et bonne fin de week-end pascal, Aloïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les restes avec un "s" c'est mieux
      et un "e" à passé, c'est mieux aussi pou toi (pardon pour cette masculinisation involontaire !)

      Supprimer
  18. Mille pour cent d'accord avec toi le luxe suprême est de pouvoir faire ce que l'on a envie.... mais le luxe est par essence inaccessible !!!!

    RépondreSupprimer
  19. Je viens à la seconde idée. belle Pâque et bisous.

    RépondreSupprimer
  20. très riche ce post ! j'adore le sac rouge

    RépondreSupprimer
  21. Miam, ici on fait des tas d'empanadas bien sûr. Ma préférée est celle aux bettes-oignons avec des pignons et raisins de Corinthe...
    Le luxe, c'est parfois simplement avoir du temps, beaucoup de temps...et passer admirer tes billets!

    RépondreSupprimer
  22. C'est quand même bien d'avoir du temps.... Je ne connaissais pas les empanadas et cela me tente bien. Merci beaucoup pour la recette que je vais tester prochainement.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  23. J'aime tellement les sacs (même les très chers que je ne peux pas m'offrir) que j'aurais peut-être fait fi des empanadas au profit du sac s'il ne s'était pas agi du Kelly. Il ne m'a jamais fait rêver. Trop classique, trop géométrique, trop "dame" à mon goût!

    Ou peut-être:

    "Certain Renard Gascon, d'autres disent Normand,
    Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille
    Des Raisins mûrs apparemment,
    Et couverts d'une peau vermeille.
    Le galand en eût fait volontiers un repas ;
    Mais comme il n'y pouvait atteindre :
    "Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. "
    Fit-il pas mieux que de se plaindre ?"

    Je t'embrasse Françoise et te souhaite de belles balades dans le Paris que tu aimes!

    RépondreSupprimer