dimanche 11 décembre 2011

BUTTE BERGEYRE

On y accède par deux endroits.
Par les escaliers de l'avenue Simon Bolivar immortalisés par Willy Ronis en 1950


Ou bien comme je l'avais choisi par l'avenue Mathurin Moreau.
J'ai trouvé deux explications quant à l'origine de cette butte.
La première qu'elle aurait été avant la première guerre mondiale  un parc d'attractions ,la seconde qu'elle aurait été un stade construit en 1918 en mémoire d'un rugbyman mort dans les tranchées.
Ce stade hébergeait l'Olympique de Paris de football.
Quoi qu'il en soit les deux versions s'accordent sur un point ,nous sommes sur des carrières de gypse et de pierres,sur un sous-sol fragile.
Et elles s'accordent aussi sur un autre point nous sommes ici dans un lieu exceptionnel hors du temps et de la ville.
Et ce n'est pas moi qui les contredirait.
Invisibles depuis les avenues entre lesquelles  elles sont coincées cinq rues abritant des maisons






 et petits immeubles.








Des rues évocatrices pour les amoureux de littérature,Edgar Poe ,Remy de Gourmont.
Je pensais juste y prendre quelques photos
 et continuer mon chemin.
J'y restais plus deux heures.
J'avais remarqué en gravissant la rue Georges Lardennois 






un monsieur promenant un chien,regardant beaucoup mon appareil photo.
Je bifurquais sur la rue Philippe Hecht,alors que lui continuait son chemin sur la rue Lardennois.
Après avoir arpenté toutes les rues je me dirigeais vers le point stratégique  dominant la capitale 






et retrouvais ce monsieur qui me voyant photographier me demanda si j'étais photographe.
La conversation s'engageait et lui me confia avoir édité des livres sur certains quartiers de Paris .
Après plus d'une heure de conversation "tous azimuts" au cours de laquelle il me montra cette maison  






surplombant Paris dont les plans ont été réalisés par un élève de Le Corbusier,laquelle est malheureusement  entrain de s'effondrer nous échangeâmes nos coordonnées,me promettant de rejoindre ses visites conférences dans ce quartier que je connais peu ,et où je me suis souvent heurtée à des portes cochères avec digicodes,digicodes qui ne semblent pas lui présenter de difficultés ...
Je prenais une dernière photo






 lorsque j'entendis" c'est la photo du siècle"!
Je me retournais et me trouvais face à un monsieur un seau de déchets à la main.






Je lui demandais si c'était pour du compost.
Il me répondit par l'affirmative et me proposa de visiter leur jardin partagé.






Il me montra des ruches installées






un peu à l'écart et me confia que cette année elles avaient produit 320 kilos de miel!
Miel réservé aux membres de l'association de la butte ,association qui a élu domicile dans une ancienne épicerie.






On échangeait longuement sur ce phénomène:les pesticides privent les abeilles notamment d'une fonction leur permettant de retrouver le chemin de la ruche
Paris étant épargné manifestement par les pesticides on trouve de plus en plus de ruches dans la capitale.
Il était intarissable
Le froid commençait à se faire sentir je ne me souviens plus comment j'ai réussi à interrompre courtoisement la conversation ceci dit passionnante.
Un dernier coup d'oeil sur cette vue inhabituelle du Sacré Coeur 








 et je rejoignais rapidement la station de métro la plus proche 





47 commentaires:

  1. AH ces moments inattendus et pourtant passionnants... que de belles découvertes en ta compagnie ! le jardin partagé, une notion qui m'a toujours fascinée ! et puis cette maison du Corbusier qui mériterait la réhabilitation, c'est certain, comment peut-on laisser se "perdre" une telle mémoire... et ces vues ! splendides... Paris chasse la Sicile, mais c'est pour notre plaisir aussi

    RépondreSupprimer
  2. Vos promenades m'enchantent. Et le plaisir de revoir une publicité des biscuits gringoire! Ah le petit lapin à la trompette!.
    Votre curiosité est une bénédiction!
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Françoise. Tu es vraiment la championne des rencontres parisiennes surprises... Mais tu es si souriante que cela ne m'étonne pas. Tu inspires tout de suite confiance. En tout cas, c'est formidable d'échanger ainsi avec des gens du coin et tu vas sans doute te régaler en assistant aux conférences de ce monsieur qui doit connaître des tas de choses.
    Ta photo du Sacré Coeur baigné d'une douce lumière est superbe et les décorations de toit sont très étonnantes. Tes balades sont toujours pleines de belles surprises... Merci de les partager avec nous.
    Bisous Françoise :-)

    RépondreSupprimer
  4. Un autre petit coin de Paris que je ne connais pas et que vous me faites découvrir!
    L'agriculture urbaine gagne du terrain chez nous aussi. Un jeune entrepreneurr libanais a même entrepris d'installer des serres sur les toits d'un grand immeuble et de confectionner, à partir des légumes obtenus, des paniers biologiques distribués en divers points de chute aux personnes qui s'inscrivent. Pas mal comme initiative!

    RépondreSupprimer
  5. De bien belles rencontres, une grande qualité que celle d'être ouverte aux autres !

    RépondreSupprimer
  6. Instants de vie, instants surprenants. Votre première photo est magnifique. Vous savez ces photos qui nous font dire "J'aurais aimé la prendre". Il y a dans ce cliché noir et blanc beaucoup de force je trouve. La balade parisienne est pleine de rencontre entre immeubles et personnages hauts en couleurs on ne s'ennuie jamais. Merci Françoise de nous faire découvri ces lieux. Bon lundi à vous. Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  7. La dernière photo est imposante, que de belles rencontres aussi, je te suis...

    RépondreSupprimer
  8. Passionnant! Comme tu racontes bien Paris... mais, moi, personne ne me parle quand je sors mon appareil photo, tu as fait d'extraordinaires rencontres, celles qui ouvrent des portes!!!

    RépondreSupprimer
  9. Un régal de mettre mes pas dans les tiens à la découvete de ce Paris insolite et méconnu que tu adores et que tu sais si bien dévoiler... et puis ces rencontres qui fixeront à jamais ces moments là dans ta mémoire et surgiront au vu des photos qui les ont généré...belle semaine, bises

    RépondreSupprimer
  10. PETITE BALADE PARISIENNE...

    Ce matin, dès le réveil
    J’ai mis Google Earth en batterie
    Pour suivre à la trace
    Tout le chemin suivi
    Par Autourdupuits !

    Jeu de piste : c’est parti !

    Trouver sur la carte
    Les rues Edgar Poe
    Et Remy de Gourmont…
    Ca y est, j’y suis !

    Je passe illico presto
    En mode « Street View »…

    Et me voici juste en face
    De la maison qui fait l’angle
    De la rue Rémy de Gourmont :
    Jolie façade envahie de vigne vierge !
    A l’aide de la souris…
    J’avance au milieu de cette petite rue…
    J’y découvre bientôt..
    La petite maison blanche,
    Colonnades et fenêtres arrondies
    Tiens, me voici au bout de la rue !
    Quelle jolie vue sur les toits de Paris !
    Je retrouve ainsi la rue Lardennois !
    Petit tour d’horizon :
    A-t-elle tourné à droite,
    A-t-elle tourné à gauche ?
    J’opte pour la droite…
    Gagné !
    Je retrouve la lignée de petits immeubles
    Tous en briquettes, comme sur ta photo !
    Et puis, au carrefour suivant…
    Je suis un peu perdue !
    Je recherche la rue Hecht…
    Repasse en mode plan
    Pour mieux la trouver !
    Et maintenant, la voici !
    Suivons là, sans trop forcer
    Sur la souris qui me fait me presser.
    Voici une belle glycine
    Toute en fleurs :
    Elle grimpe sur 3 étages :
    Magnifique !
    Et cette autre…
    La vigne vierge pousse bien
    Sur les murs de Paris !
    Et me revoici dans la rue Lardennois
    Je retrouve au bout d’un instant,
    Ta maison à damiers et croisillons de bois !
    Gros zoom avant…
    Voici le minou sur l’auvent !
    En train de poursuivre sa souris !
    Du coup, je reprends du bout du doit
    La mienne… de souris !

    Pas grand monde dans les ruelles…
    J’ai beau chercher…
    Pas de Françoise
    En train de photograhier
    Ni de vieux monsieur
    Promenant son chien…

    D’un saut de puce,
    Je reprends de l’altitude :
    Belle vision d’ensemble
    Qui me fait mieux comprendre
    L’articulation des ruelles du quartier

    Bon sang, quelle balade !

    Je conseille à vous toutes
    De faire le voyage…
    Via Google « Street View »

    Vous verrez,
    C’est bluffant !

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeee

    PS/ J’ai écrit tout en me baladant, au fur et à mesure de mes découvertes virtuelles les deux fenêtres ouvertes simultanément pour retrouver les images de Françoise : magique !

    RépondreSupprimer
  11. Une promenade bienvenue, je connais très très mal Paris donc j'apprécie d'être prise par la main
    Par contre Paris est venu parfois jusqu'à moi dans un pot de mile d'amis qui "élèvent" ( on dit élever des abeilles ?) des abeilles en plein Paris

    RépondreSupprimer
  12. Etonnant ! Paris est riche de tout !
    Pour mon plus grand bonheur, votre virée dans ce quartier ainsi que vos rencontres me font voir Paris "autrement". Quartiers à découvrir pour moi (la provinciale) ! Mais sans aucun doute au prochain programme d'une escapade parisienne !
    Belle journée.
    Bravo et Merci l'artiste.
    Françoise.

    RépondreSupprimer
  13. Ange vient juste de me dire qu'il ne fallait plus que je l'invite à regarder tes images, il en est malade et il me dit qu'il devrait être avec toi dans tous ces petits coins qui lui manquent par ma faute !!!
    Merci pour ce billet d'un Paris que
    nous avons bien connu, que Ange a beaucoup peint avant et nous sommes heureux de constater que tu découvres toujours ! Merci pour toutes ces réminiscences que tu viens d'éveiller.
    Ton billet aurait pu illustrer celui du dernier des Racines et des Ailes, les petites maisons, les jardins partagés, l'ancienne petite ceinture et la vente du miel parisien y étaient aussi !
    Tu devrais faire un livre avec tes photos et toutes tes rencontres, tu es vraiment dans ton élément, les gens viennent vers toi et cela est formidable !
    Je t'embrasse
    Dany

    RépondreSupprimer
  14. J'irai fureter par là quand il fera meilleur, même si je ne suis pas sûre du tout de faire les mêmes rencontres que toi .. c'est formidables ces moments inattendus et spontanés.

    RépondreSupprimer
  15. j'aime tant te suivre dans tes balades toujours passionnantes !! je découvre paris avec toi , mais un paris ignoré de tant de monde !!!

    RépondreSupprimer
  16. Michelaise je pense que j'attire ce genre de rencontres.
    Ce n'est pas possible autrement.
    Je ne vais pas m'en plaindre c'est tellement agréable
    Les jardins partagés ont le vent en poupe et je trouve cela fort bien.
    La Sicile reviendra un tout petit peu quelques photos qui n'ont besoin d'aucun commentaire de ma part lorsque je suis en baisse de régime!

    RépondreSupprimer
  17. Maïa je vais vous avouer qu'elles m'enchantent aussi.
    Vous vous doutez que je ne me force pas.
    C'est assez paradoxal car je ne suis pas d'un naturel curieux dans le sens où je ne m'occupe pas des affaires des autres n'aimant pas que l'on s'occupe des miennes,mais par contre je fais preuve d'une curiosité sans réserve pour ce genre de balade,je suis même prête à prendre des risques
    Ah le lapin à la trompette toute notre enfance!
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  18. Oui Oxygène je crois que je suis la championne des rencontres parisiennes et je m'en réjouis.
    C'est vrai que je suis souriante,mais la vie est parfois assez triste ce n'est pas la peine d'en rajouter en tirant un nez de trois pieds de long!
    Et puis je trouve tellement agréable d'accueillir les gens en souriant cela ne coûte rien juste quelques rides bien ancrées autour de mes lèvres et de mes yeux,ce dont je me fiche comme de ma première chemise
    Il y a des choses plus graves que les rides!
    Je crois que je pourrais créer un libellé "balades surprises" et qu'il serait fourni
    Si tu savais toutes les photos baignées de douce lumière que j'ai manquées pendant que je papotais!
    Tant pis on ne peut pas tout avoir
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Marie Josée je vous en ferai découvrir d'autres tout au long de l'hiver.
    J'ai décidé d'user ainsi mes semelles!
    Honnêtement j'espère que les serres ne se voient pas trop j'avoue que je suis assez sensible à ce genre de choses.
    Si j'étais au pouvoir il n'y aurait plus un fil électrique,plus une antenne...
    Je reconnais c'est une forme de dictature!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  20. Et oui Norma j'ai cette chance je ne sais pas si c'est une qualité mais une chance je le pense,même si parfois cela m'oblige à courir car je suis tellement à l'écoute que les gens en profitent et ensuite je suis en retard

    RépondreSupprimer
  21. Françoise moi aussi c'est le genre de photos que j'aurais aimé faire,car hélas elle n'est pas de moi mais de Willy Ronis
    Comme m'ont dit mes enfants le soir "tu devrais jouer au loto c'est ton jour de chance"
    Cela fait du bien
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  22. Alba tu as raison elle est imposante surtout que nous ne sommes pas habitués à voir le Sacré Coeur sous cet angle
    Râvie que tu me suives,nous allons bien nous amuser

    RépondreSupprimer
  23. Véronique je t'apprendrai à faire du cinéma avec ton appareil photo tu verras tu vas attirer les foules!!
    Les conditions étaient particulières il fallait que Mirza se dégourdissent les jambes et puis le compost c'est tout de même une belle entrée en matière non?
    Allez Véronique un petit effort tu vas voir toi aussi tu feras de jolies rencontres
    Bisous

    RépondreSupprimer
  24. Catherine toi qui a passé quelques jour avec moi en balades tu imagines combien j'étais contente et tu me vois bien comme un poisson dans l'eau.
    Comme tu le dis j'adore ce Paris méconnu et il faut en profiter car tant d'endroits disparaissent hélas.
    Mais là je ne me fais pas de soucis il y a une association active qui défend ses intérêts et puis le terrain est inconstructible maintenant

    RépondreSupprimer
  25. Voilà une escapade surprenante; ici point de dorure, point de fontaine jaillissante mais un quartier très discret et riche par la qualité des relations entre les habitants manifestement.
    Dommage pour la maison dans l'esprit de Le Corbusier en revanche quel bonheur simple et sincère que ces rencontres.
    Votre billet est touchant.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  26. une belle visite en ta compagnie dans un quartier que je ne connais pas - à faire lors d'une prochaine balade !
    j'ai toujours été stupéfaite par ces pavillons individuels en plein coeur de Paris !
    ta photo du Sacré Coeur est magnifique !!!

    RépondreSupprimer
  27. Je pense qu'il est grand temps que tu édites ton guide...où que tu montes une agence spécialisée dans les rencontres !

    RépondreSupprimer
  28. Ciao Françoise, e la tua bravura che ti ha aiutata ad incontrare questi due signori molto cortesi e con il loro aiuto hai potuto scattare delle bellissime foto. Come al solito prendo nota del luogo, nel caso un giorno mi trovassi nella capitale.
    Se potrai, passa da me il 19/12. Farò un post un po' speciale. Buonanotte.

    RépondreSupprimer
  29. Très jolie vue sur le sacré coeur ! Alors comme ça on se fait draguer par des vieux môssieur ;-))) Bises

    RépondreSupprimer
  30. Toujours un plaisir de te suive dans tes balades dans Paris. Une découverte pour moi de ces quartiers hors des incontournables touristiques. Tes photos sont magnifiques et j'ai beaucoup aimé la rencontre du Monsieur au saut de compost.

    RépondreSupprimer
  31. Christine c'est très drôle car pour faire mon billet je me suis aidée de Google Earth!
    Ne me souvenant plus très bien du nom des rues et souhaitant reconfigurer les lieux!
    C'est vrai que le rendu est bluffant.
    Le chat et la souris là aussi c'est extraordinaire suivant l'endroit où l'on se trouve on a l'impression soit que c'est toi qu'il regarde,soit la souris.
    La petite maison blanche vient de se vendre 1 400 000€ pour 125m²!
    Cela laisse rêveur n'est-ce-pas?
    Bisesssssssssssssss

    RépondreSupprimer
  32. Dominique je serai incapable de te dire si on dit "élever des abeilles"
    Il y a de plus en plus de ruches dans Paris on connait bien sûr celles du toit de l'Opéra celles du Luxembourg,maintenant celles-ci.
    J'avoue que je suis très attirée par ces lieux de Paris même si c'est vrai ils sont à la mode actuellement
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  33. Danielle je suis vraiment désolée d'être responsable "d'une scène de ménage".
    Telle n'était pas mon idée.
    Je comprends Ange,ici nous réfléchissons beaucoup à nos futures années et il est un point sur lequel je ne céderai pas je veux absolument garder un pied à terre parisien par forcément intra-muros comme actuellement,mais avoir un endroit en région parisienne où venir régulièrement.
    Le Lot j'aime beaucoup mais je ne m'y vois pas l'hiver.
    Je ne parle même pas de la vie culturelle parisienne qui me comble,j'ai besoin de l'atmosphère parisienne.
    Lorsque je traverse le pont Alexandre III pour rentrer chez moi j'éprouve à chaque fois la même émotion.
    Je ne ferai pas de livre je n'en ai pas le temps mais par contre j'aimerais bien pouvoir éditer tous ces billets que j'ai faits consacrés à Paris.
    C'est certain Des Racines et des Ailes ne va pas m'apporter grand chose j'ai commencé à le regarder,j'en suis à la piscine des Amiraux pour l'instant je n'ai rien appris ,il existe d'autres piscines un peu similaires comme la piscine Pontoise.
    Je m'arrête car j'en aurais tant à te raconter sur Paris
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  34. Aifelle je te conseille d'y aller au printemps lorsque les glycines seront en fleurs.
    Là c'était pendant le WE donc les gens se promenaient,en semaine c'est un peu plus désert.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  35. Calou c'est vrai qu'il est ignoré de beaucoup de monde .
    Pourtant un des GRdP passe par là.
    J'aime ces promenades loin des clichés parisiens

    RépondreSupprimer
  36. Comme vous le voyez Miss je traîne au Ritz mais aussi dans des quartiers bien loin de cette ambiance!
    Je ne sais pas ce qui va se passer pour cette maison pour le moment elle est étayée.
    Comme vous le dites c'est un bonheur simple et sincère.
    J'emprunterai à Couperin cette phrase
    "Je préfère ce qui me touche à ce qui me surprend"
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour Au fil du temps ,merci et bienvenue.
    Je ne sais si tu as pu voir les ruches sur le toit de l'Opéra ,mais tu pourras voir celles de la butte si tu y vas.
    Je te conseille d'y accéder par l'avenue Mathurin Moreau qui se trouve sur la droite en sortant du métro Colonel Fabien
    Il y aussi deux jolis jardins partagés dans une cour d'immeubles qui donne également sur l'avenue Bolivar
    Belle balade

    RépondreSupprimer
  38. Evelyne ni l'un ni l'autre.
    Les livres certains font cela beaucoup mieux que moi,de plus je n'ai pas assez de temps pour faire tout ce que j'ai envie de faire et ma priorité en ce moment c'est me faire plaisir et faire uniquement ce qui me fait plaisir.
    Quant à l'agence de rencontres cela pourrait être mal interprété déjà je vois Chic qui s'imagine que je me fais draguer!
    Et puis les rencontres cela ne se commande pas et je préfère garder le charme et la sincérité de celles-ci,inattendues mais inoubliables.

    RépondreSupprimer
  39. Elio j'attends avec impatience les visites en compagnie de ce monsieur.
    Je suis certaine qu'elles seront enrichissantes.
    Pas de soucis je note de passer par De qua e de la le 19
    J'aime beaucoup la tête de gondole qui se promène sur les photos
    Bravo
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  40. Merci Chic
    Que veux-tu il est un âge où on se contente de ce qui passe
    On ne fait plus les difficiles!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  41. Merci Amartia.
    Tu sais en fait ces quartiers commencent à être connus car ils sont de plus en plus mentionnés sur les guides.
    Samedi j'y ai croisé un grand nombre de promeneurs un guide à la main
    De plus un magazine a consacré une double page à cet endroit lors d'une édition spéciale sur Paris
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  42. Oh Françoise désolée je vous ai oubliée,voila ce que c'est lorsqu'on est interrompue dans certaines tâches.
    Comme vous le dites Paris est riche de tout
    Lorsqu'on n'habite pas Paris et qu'on y vient juste pour quelques jours je comprends que l'on n'aille pas dans ces lieux.
    C'est justement aux provinciaux comme vous dites que je pense en faisant ce genre de billet,pour le montrer des endroits auxquels ils ne penseraient pas .
    C'est justement ce que j'aime ce Paris autrement même si je trouve qu'il devient un peu tendance!!
    Bonne journée et toutes mes excuses

    RépondreSupprimer
  43. Comme c'est bon ce petit tour à Montmartre...Merci pour ce petit voyage à Paris, je suis un peu "coincée" par mon travail dans ma région en ce moment, ton billet est une bouffée d'air frais, merci Françoise !

    Bisous et belle jouréne

    Nath.

    RépondreSupprimer
  44. Je dois être fatiguée lol, la rue Simon Bolivar est dans le 19e...Tu as parlé d'abeilles et de ruches, j'ai tout de suite pensé Montmartre au fil de ma lecture...Heuresuement que je suis revenue relire ton billet. C'est un plaisir...


    Belle journée de demain (Oops il est tard lol)

    Bisous

    Nath.

    RépondreSupprimer
  45. Une promenade comme j'aimerais en faire lors de mon prochain séjour parisien, je ne connais pas beaucoup Montmartre... Encore de belles rencontres que tu nous fais partager sans compter !
    Pour l'instant je m'installe près de Lectoure pour les fêtes...
    A bientôt
    Bises

    RépondreSupprimer
  46. Magnifique promenade, que je fais un peu tardivement, mais avec beaucoup de plaisir. Les rencontres que tu fais sont surprenantes et captivantes. Merci à toi de nous les faire partager. très bon dimanche, Françoise.

    RépondreSupprimer