mercredi 5 octobre 2011

AUTOUR DE L'ANGELUS

Je me suis offert quelques jours de vacances vers le sud (celles d'été étant passées à la trappe) en attendant de partir beaucoup plus au sud plus tard quand ici les journées commenceront vraiment à devenir fraîches voire froides.
Nous sommes arrivés au moment de l'angélus,à cette saison il faut faire vite car le soleil quitte vite le haut du village.
Je n'ai même pas pris le temps de décharger mes bagages,j'ai juste attrapé mon sac contenant mon matériel photo et c'est au pas de course que j'ai traversé le village saluant d'un


"-Bonjour Yvette,Gabriel va-bien?
-Eh tè tu es arrivée,me rapeli plus ,c'est la petite?......Eh Gabriel la pitchoune dé la Sagnarde?
-Salut Francis je te vois demain?
- Ah te voila toi!Tu as vu le bassin est propre,
-Pas encore vu
-Ah je vois tu as ton matos,mais tu l'as photographié mille fois
-Je sais,je sais, tu ne peux
-Oui je sais je ne peux pas comprendre, mais une croix c'est une croix  et un clocher c'est un clocher
-Tu as probablement  raison,à demain


Ils n'y font plus attention c'est leur quotidien ,ils ne voient plus une jolie lumière sur un vieux mur


Les soirs sont tous les mêmes il leur semble ,et pourtant non,ce soir là j'étais bénie des Dieux car de  jolies teintes de mauve et de rose dominaient





dans un ciel immaculé ce que j'ai l'habitude de nommer une tempête de ciel bleu





,présage d'un beau lendemain.
Les pierres prennent alors une teinte beaucoup plus grise,les toits aussi penchent vers le mauve




Le lendemain matin c'était sans me poser la moindre question que j'empoignais mon appareil au premier son de cloche signifiant l'angélus





Puis un petit peu plus tard



Je vous laisse je vais essayer de préparer la réponse au tag de la dynamique Véronique ,laquelle a pris la peine de me demander l'autorisation de me "taguer",car elle sait que ce n'est pas un exercice qui m'amuse toujours,mais là....

42 commentaires:

  1. Je ne peux que me répéter tu nous gâtes avec de si tendres images, elles exprimes tant de choses, c'est bien. Bon séjour, ici aussi il fait tri beau c'est la première fois que je me baigne en octobre, un peu frisquet qu'en même.

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui, le quotidien, l'habitude nous font oublier d'admirer les belles choses simples qui font notre ordinaire...S'arrêter et regarder! Tu le fais magnifiquement!

    RépondreSupprimer
  3. Une lumière comme je les aime...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou ma Pitchoune dé le Sagnarde, tu as bien raison de profiter de toutes ces beautés simples, je te rejoins de tout coeur !
    Oh comme c'est joli : "une tempête de ciel bleu". Alors j'en ai plein ici aussi, peut-être qu'un jour tu viendras en profiter avec moi !
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer
  5. Et puis vous voilà, Françoise, traversant presque sans mots, la lancinante habitude des mêmes jours...
    L'oeil en alerte, les émotions au bord du coeur. Alors, d'un seul regard, vous lancez vers le ciel couleur d'orange, le plus rebelle des pieds de nez à la monotonie des mêmes soirs qui tombent!
    Chapeau!
    Maia

    RépondreSupprimer
  6. J'adore ces couleurs orangées. Les murs sont embellis. Il semblent pleins de chaleur... Quelle chance nous avons que tu saches déclencher ainsi Françoise et que tu aies aussi le courage de te lever tôt pour découvrir et nous faire découvrir de si beaux tableaux.
    Je trouve tes images magnifiques et apaisantes.
    Merci Françoise et gros bisous à toi. Bon séjour dans ton sud

    RépondreSupprimer
  7. Beaucoup d'émotion dans vos images, que c'est beau.

    RépondreSupprimer
  8. Mais comment faites-vous pour vous trouver systématiquement au bon endroit au bon moment ???... Non, je vous taquine, j'ai la réponse : c'est votre sensibilité d'artiste évidemment : Où que vous soyez, vous savez regarder et vous savez écouter, tout simplement. Vos photos sont superbes, quelle jolie façon d'analyser ces subtiles nuances et comme vous êtes "sympa" de les partager. Je suis conquise, vraiment,cela fait plusieurs fois que je les regarde et je vais revenir... Bravo et merci l'artiste.
    Françoise.

    RépondreSupprimer
  9. Tes impressions du lieu magique et de la lumière de cet instant sont magnifiques !
    J'aime retrouver par ton regard ce lieu...
    Les belles choses sont à notre portée, sachons les attraper au vol lentement !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  10. J'ai beaucoup aimé l'introduction à tes photos. Ils ne sont pas photographes, c'est tout, et ils sont habitués à tant de beauté.. à Paris, ils seraient impressionnés par la foule et les voitures...
    Merci pour toutes ces belles photos!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Les propos tenus par les gens de ton village me rappellent ceux de gens habitant pas loin de chez moi surpris que je m'arrête pour photographier le paysage de l'entrée de leur propriété et qui m'avaient dit :" nous on ne le voit plus, le paysage"... en même temps ces gens qui vivent dans des lieux si beaux s'ils disent être blasés , ne vivraient sans doute pourtant nulle part ailleurs ... la beauté fait partie de leur vie, au point c'est vrai de ne plus s'en rendre compte, mais si on leur enlevait, je pense qu'ils réagiraient au quart de tour... m'étonne pas que tu aies foncé faire des photos, impossible de se lasser de ces paysages et de ces pierres sublimes... bises

    RépondreSupprimer
  12. L'oeil aux aguets c'est bien ça qui fait la différence
    Millet ne se sentirait pas à l'abandon ici il sortirait ses pinceaux et son chevalet
    Et puis c'est une heure à la fois splendide, douce et ...parfois difficile, où il faut rassembler autour de soi tout ce que l'on peut de beauté ...

    RépondreSupprimer
  13. Hai dimenticato o hai fatto apposta a non citare il nome del villaggio?
    Te lo vuoi tenere tutto per te (lol)? Le immagini danno voglia di andarci e forse, visto che parli di sud, non dovrebbe proprio essere molto distante da dove abito.

    RépondreSupprimer
  14. c'est toujours aussi magique, quand tu penses qu'il en est ainsi presque tous les soirs de l'année, différent et nouveau chaque fois !!

    RépondreSupprimer
  15. Ce coucher de soleil sur le village est une pure merveille, un instant à saisir que tu l'as si bien fait sur tes photos.

    RépondreSupprimer
  16. Je suis restée en arrêt devant la denière photo. Le soleil qui dessine un coeur dans les branches de cet arbre. Dans votre pays Françoise le temps semble couler plus doucement. Bien loin de tous les bruits de la ville, la vie est là, plus douce, plus chaleureuse, plus vraie aussi. Belle balade pour une soirée très grise dedans dehors. Je vous embrasse et bon week end Françoise

    RépondreSupprimer
  17. Un bien belle balades où le vent des mots, des images poussent l'envie de regarder

    RépondreSupprimer
  18. le village est comme colorisé ! le mauve est magnifique et très complémentaire de l"orangé!! superbe...je dis bravo!

    RépondreSupprimer
  19. tu es adorable de courir pour nous offrir ces photos juste magnifiques !! merci !!

    RépondreSupprimer
  20. Saviez-vous que le droit de girouette est un des acquis de la révolution de 1789 ? sous l'ancien régime, seul le château avait ce droit, histoire peut-être de toujours regarder vers lui ?

    RépondreSupprimer
  21. Ah Robert ce n'est pas Florence mais c'est bien beau aussi.
    Je n'ai pas essayé de me baigner,je ne sais pourquoi j'ai regardé le thermomètre c'est là que je vois que je vieillis il affichait un tout petit 18 je ne me suis pas risquée!!
    Par contre nous avons eu droit à quelques cèpes magnifiques

    RépondreSupprimer
  22. Merci Lena
    Je ne me souviens pas si dans ma jeunesse je m'extasiais peut-être que pour moi aussi cela faisait partie du quotidien.
    A ma décharge le village était un peu en ruine il a été retapé peu à peu depuis une bonne vingtaine d'années.

    RépondreSupprimer
  23. Danielle nous avons eu beaucoup de chance,cette tempête a duré durant tout notre séjour.
    Jeudi soir une belle pluie d'orage en fin de journée le lendemain matin un ciel lavé mais des températures qui avaient beaucoup chuté un petit 9° au matin!!!
    Je t'embrasse
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  24. Oui Maïa me voila,c'est leur grande expression "Ah te voila!"
    Comme vous le dites si bien presque l'émotion au bord du coeur.
    J'avais été privée cet été de ce village et des délicieux moments que nous y passons entre amis,un grand manque.
    J'ai moi aussi fait un pied de nez à l'absence et à l'avenir incertain
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  25. Je suis de ton avis Oxygène les murs sont embellis par ces teintes,ces nuances,surtout à cette saison où la lumière est douce,pas cassante comme en hiver ou en été.
    Je n'ai pas fait beaucoup d'effort,nous dormons fenêtres et volets ouverts quand l'angélus du matin a sonné je n'ai eu qu'à passer ma tête par la fenêtre de ma chambre,c'est une des vues qui m'est offerte,ensuite je me suis glissée de nouveau sous la couette
    Bises

    RépondreSupprimer
  26. Merci Miss Lemon
    Ce qui est certain c'est que j'étais très émue de retrouver ce village pour beaucoup de raisons,peut-être cela transparaît-il dans mes photos

    RépondreSupprimer
  27. Françoise j'ai passé mon enfance et ma jeunesse dans ce village,il fait partie de moi je le connais dans ces moindres recoins,je sais comment il respire et ce qu'il va m'offrir dans le moment qui suit.
    Certains jours il est avare,d'autres comme ceux là d'une générosité extraordinaire,mais il se mérite surtout l'hiver,je peux vous assurer qu'il est rude.
    Enfant il m'a beaucoup fait "souffrir"pour me rendre au lycée dès la 6ème je prenais le car scolaire à 6h45 et rentrais le soir à 19h,pas une amie,elles habitaient dans la vallée,et aujourd'hui je ne lui en veux pas,il m'a forgé le caractère aussi je le vénère et le remercie

    RépondreSupprimer
  28. Enitram nous avons eu le même temps que lorsque tu l'avais découvert,et dont tu avais si bien rapporté la porte jouxtant l'église
    Tu aurais eu du mal à visiter Martel cette année ils y tournent un film de cape et d'épée.
    Nous hébergeons le héros à la maison pour un mois!!!

    RépondreSupprimer
  29. Véronique je crois qu'ils n'y font pas attention c'est tout.
    Tu sais tout n'est pas beau dans ce village les fameux Yvette et Gabriel devant chez qui je suis obligée de passer systématiquement je peux t'assurer que chez eux ce n'est pas sublime et à eux seuls ils feraient une bonne série de billets!plus vrais que vrais!!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  30. Catherine je suis de ton avis ,Francis qui m'est précieux qui s'occupe de tout en notre absence à qui je pourrais demander la lune,voyage un peu,à ses retours il me fait un compte-rendu,et sa conclusion est "qu'est-ce qu'on est bien ici!"
    Mais il ne comprend pas quand je photographie pour la énième fois les mêmes endroits,il ne voit pas les différences de lumière,pourtant il est très sensible aux belles choses,tu verrais comment il a arrangé sa maison ,j'y poserais ma valise sans problème,euh en fait non il n'y a pas la vue chez lui!!!

    RépondreSupprimer
  31. Dominique c'est amusant hier après-midi j'étais au musée d'Orsay et je suis revenue voir L'Angélus du soir de Millet j'y ai retrouvé un peu de ces couleurs justement dans le haut du tableau ces mauve qui surgissent une fois le soleil couché
    J'ai lu également à Orsay cette phrase de William Morris
    "N'ayez rien dans votre demeure que vous ne pensiez utile ou beau"
    Ce village est un peu ma demeure

    RépondreSupprimer
  32. Elio je peux te dire comment s'appelle ce village: Loubressac
    Oh non je ne le garde pas pour moi si tu voyais l'été le défilé de touristes je peux t'assurer qu'il ne m'est pas réservé!
    Je me trompe peut-être mais il me semble que tu vis dans le sud-est,là nous sommes en plein sud-ouest, en limite du Limousin et de l'Auvergne

    RépondreSupprimer
  33. Michelaise comme je le disais à Françoise il n'est pas toujours aussi généreux.
    Souviens toi lorsque vous êtes venus la lumière était banale.
    Certes la vue était toujours aussi magique ,ce qui en fait comme tu le dis une nouveauté presque chaque jour

    RépondreSupprimer
  34. Merci Secrets d'Hier,je trouve effectivement ce village assez merveilleux dans de tels moments mais l'hiver lorsque nous avons parfois vingt centimètres de neige que nous ne pouvons pas sortir de chez nous n'ayant pas de chasse-neige car nous ne sommes pas en région de montagne il m'amuse beaucoup moins,je préfère être à Paris!!!

    RépondreSupprimer
  35. Voyez-vous Françoise je n'avais pas remarqué le coeur!
    Comme quoi on n'est jamais assez observatrice
    J'ai beaucoup pensé à vous durant ce séjour,car chaque matin j'entendais hennir un cheval qui avait pris ses quartiers d'automne dans un des près sous mes fenêtres,une nouveauté ici où on entend plutôt les moutons
    Bon dimanche
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  36. Merci beaucoup Pat,bonjour et bienvenue,vos estampes et arabesques si bien entourées donnent elles aussi envie d'aller plus avant
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  37. Merci Gwendoline,mais tu sais je n'y suis pour rien.
    C'est la nature qui fait bien les choses

    RépondreSupprimer
  38. Calou tu me fais rire!!!
    J'ai couru mais j'ai fait attention tout de même je suis assez douée pour "m'étaler" enfant je me suis souvent retrouvée le nez dans une bouse de vache dans ce village!
    Bises

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour Jeanmi,bienvenue et merci de votre passage.
    Oui je savais que c'est avec l'abolition des privilèges que la girouette a connu d'autre toits que ceux des habitations "nobles"
    Je ne sais su c'était pour que les yeux se posent sur eux , pour représenter l'emblème du pouvoir c'est certain
    Notre château en possède deux mais la lumière n'était pas belle sur le toit du château ce soir là et mes photos sont banales

    RépondreSupprimer
  40. Epoustouflantes tes photos de ton pays et quelles couleurs.

    Merci Aloïs

    RépondreSupprimer
  41. Splendide....Merci pour ces beautés !

    RépondreSupprimer