samedi 28 novembre 2009

LA SPLENDEUR DES CAMONDO

s




On peut voir cette exposition au musée d'art et d'histoire du judaïsme à Paris,qui n'est autre que le bel hôtel de Saint- Aignan.
Elle est présentée dans le cadre de la Saison de la Turquie en France,et nous retrace l'histoire de cette famille juive les Camondo,du début du XIX ème à 1945,de Constantinople à Paris.

Les premières salles sont consacrées à Abraham-Salomon,le patriarche,qui ainsi que ses fils sera banquier des vizirs.La banque Camondo est fondée en 1802.
Ils participent activement au développement économique de la Turquie,leur esprit philanthropique,les fait financer des synagogues et créer la "Fondation Camondo",première école juive enseignant les matières profanes en français et en turc.
La famille émigre à Paris en 1867.
Isaac et Moïse deux cousins,feront l'acquisition d'une propriété dans la plaine Monceau,où ils construisent deux hôtels particuliers


ils s'immergent dans la vie parisienne,on les voit au théâtre,à l'opéra.Ce sont des passionnés d'art et de grands collectionneurs.

Les Repasseuses Degas


Le Citron Manet


Le Baiser Charles -Emile Auguste Durant


C'est le temps de la splendeur que l'on peut apprécier dans les salles relatant cette période.
Les photos n'étant pas autorisées ,je ne pourrai vous montrer entre autres ni la fabuleuse collection d'épingles de cravate,ni la splendide Pendule des 3 Grâces attribuée à Falconnet,pas plus que les Degas,Delacroix,Sisley,Monet,Pissaro,Corot,estampes japonaises,mobilier....
Isaac fera deux donations au Louvre avant sa mort en 1911.
Les belles histoires ont une fin et ici elle est doublement tragique.
Nissim le fils de Moïse meurt en combat aérien en 1917.
Moïse décide alors de léguer à sa mort (1935) son hôtel particulier et tout ce qu'il contient aux Arts Décoratifs afin d'honorer la mémoire de son fils.
Sa fille Béatrice (convertie au catholicisme) ,son mari et leurs deux enfants connaitront Drancy et mourront à Auschwitz et Birkenau.
Voila le remerciement de la France ,pour ces bien inestimables, et ,l'extinction d'une dysnatie
Que cela ne vous empêche pas d'aller voir cette exposition ce serait dommage


Ce sont les seules photos que j'ai pu faire lors de cette visite

jeudi 26 novembre 2009

COMPAGNIE NOCTURNE

Encore une de ses idées qui tombe à point je dois dire.J'avais un peu de mal à mettre au point ma prochaine "production"
Je tremble un peu pour la prochaine que Michelaise va nous inventer pourvu que ce ne soit pas la lingerie!!! Car dans la mienne ce n'est jamais très bien rangé entre le linge qui attend d'être rangé celui qui aimerait bien être repassé....
Mais pour le moment il n'est question que de table de chevet.
Sans tricher a-t-elle dit.Eh bien la voila sans tricher


Deux livres en cours Le dernier des Weynfeldt et L'Histoire d'Edgar Sawtelle.
Mes lunettes et une petite lampe pour la nuit ,(voila une bonne idée de cadeau pour Noël,elle se recharge je l'ai trouvée dans un de ces magasins )car petit secret je dors très mal et passe trois à quatre heures par nuit à bouquiner
Je vous l'ai déjà dit je crois je ne regarde jamais la télévison.Le gentilhomme par contre aime bien le soir trainer devant un match de foot ou autre,donc je m'isole dans notre chambre où je me suis créé ce petit coin lecture avec musique et livres en attente,posés sur un plateau de marin au milieu des photos des enfants lorsqu'ils étaient petits,les colliers et boucles d'oreilles du moment
Sous la tonnelle,L'or des fous,Terres des Affranchis......empilés en quinconce.Chez moi c'est une manie.
Il y a des piles ainsi dans tous les coins de la maison,sous les guéridons dans le salon,sur la table basse,sur le coin d'une desserte,dans mon bureau



bref partout où je trouve un espace où glisser un livre!!!
Piles de livres lus,à lire,que je consulte régulièrement comme Abbayes et Monastères d'Europe ou L'Art Roman ,les deux chez cet éditeur que j'aime beaucoup.
Cela me rassure d'avoir des piles de livres à lire ce sont mes médicaments , c'est du moins ce qu'explique le gentilhomme aux personnes qui jettent un regard étonné sur ma décoration!!!

lundi 23 novembre 2009

LIVRE -VOYAGEUR



C'est lors d'une hospitalisation durant l'été 2003 que Octavie Delgodère apprend le décès de Tancrède Préfailles qui fut son mari et on l'apprendra plus tard qu'elle a follement aimé.
On va alors remonter le temps avec elle.
Jeune agrégée de lettres classiques,elle est nommée au lycée Fromentin d'Alger,ville aux ciels très bleus,superbes maisons mauresques blanches aux balcons fleuris,odeurs d'eucalyptus.Dans cette ville elle fait la connaissance du commandant Tancrède Préfailles,homme cultivé,ancien résistant,déporté à Buchenwald,Saint Cyr,l'Indochine,l'Agérie où il a le rôle de maintenir l'Algérie Française,même si on ne le sent pas très convaincu.
Elle l'épousera et le quittera.
Ce n'est pas un livre sur la guerre d'Algérie, Octavie du reste y restera un peu étrangère,c'est un roman sur un amour perdu avec la guerre d'Algérie en toile de fond.
Une couverture sépia,une écriture élégante, très classique ponctuée de références littéraires et historiques, un rythme lent,mélange du présent et du passé,des prénoms anciens et rares qui collent à merveille à ces êtres peu communs, de la mélancolie, de la délicatesse,de la retenue et au final deux coeurs brisés

"Octavie me dit-il,nous sommes tous les deux ce que l'on appelait en 45,des personnes déplacées,vous dans le temps,moi dans l'espace
-Pourquoi moi dans le temps?
-je ne sais trop vous avez l'air d'être attachée à quelque chose de lointain,ou qui n'a jamais eu lieu. ( page 91 )


Je murmurai timidement:"Il faudrait une distribution des terres!
-Tu veux dire,dit Tancrède,une restitution,ces gens ont été spoliés,il y a longtemps,mais le temps ne fait rien à l'affaire.Oui ce serait la seule solution,nous pourrions la réaliser si on nous en donnait les moyens,oui,Octavie,ce serait la seule chose à faire, mais c'est trop tard
-Pourquoi dis-tu que c'est trop tard?
-Rappelle-toi la conjuration de Catilina,il voulait vendre aux paysans romains les terres qu'ils avaient dû vendre pour presque rien.Ils arrivaient à Rome pour former un prolétariat urbain misérable.Et tu sais comment tout s'est terminé pour lui,comme pour tous les intellectuels russes qui voulaient aller au peuple,les moujiks les dénonçaient à la police.
-Oui, Tancrède, et pourtant ces hommes -là étaient vraiment purs
-Tu as oublié le dicton:"Un pur trouve toujours un plus pur qui l'épure." (pages 201/202)

Ce livre a été peu médiatisé, aussi j'en fais un un livre- voyageur.
Si vous souhaitez le lire envoyez-moi votre adresse par mail



dimanche 22 novembre 2009

AVENTURES ET MESAVENTURES






Il ne faut pas chercher ici les stars,ni vraiment une histoire.
Nous sommes bien loin de Kate Winslet et Léonardo DiCaprio.
Burt et Verona viennent d'apprendre que Verona était enceinte.
Ils partent alors à la recherche d'un nid où s'installer,à travers les Etats Unis en rendant visite à famille et amis.


On retrouve comme toujours avec Mendes,des plans serrés sur les personnages,ce qui permet au spectateur de ne rien perdre de l'expression des visages quelle qu'elle soit.

Il nous dresse ici le portrait d'une façon un peu douce-amère,parfois un peu caricaturale de l'Amérique,à travers une comédie charmante et avec surtout un couple d'acteurs charmant et attachant


Un agréable voyage

samedi 21 novembre 2009

SALADE D'HIVER A LA SAUCE VERTE


Une salade d'hiver que l'on peut préparer en "deux temps".
Le matin on mettra à cuire au micro-ondes dans leur peau une dizaine de pommes de terre Pompadour.
Le soir on va peler ces pommes de terre ,les couper en rondelles (sauf deux que l'on va réserver) un peu épaisses et les disposer sur un plat de service.
On va émincer finement un bulbe de fenouil,du céleri en branche(si on aime),couper en quartiers du radis,celui que l'on veut.
On va répartir tout cela sur les morceaux de pommes de terres,et ajouter en quantité selon le goût des pousses d'épinards (ici ,j'avais oublié d'en acheter j'ai donc mis ce qui me restait!)


Alors on va passer à la centrifugeuse une pomme de préférence assez acidulée et une grosse poignée de pousses d'épinards.On va ensuite ajouter à ce jus,celui d'un citron vert et trois cuillerées à soupe d'huile d'olive,sel, poivre,et les deux pommes de terre réservées.On mixe de façon à obtenir une texture bien lisse.
On verse dans un bol de service.


On garde au frais jusqu'au moment de servir.
On peut également servir cette salade dans des verrines ce qui est du plus bel effet.
Des tranches de truite fumée servies en accompagnement ne gâchent rien.
Et comme dessert les coings d'Alter Ego


jeudi 19 novembre 2009

LE JARDIN DU LUXEMBOURG

Je ne le contourne jamais mais le traverse systématiquement et ne m'en lasse jamais.
Le coin pétanque très organisé,où paraît-il il se joue de coquettes sommes


C'est le royaume des enfants surtout le mercredi,manège,balançoires,poneys,carrioles,tennis


Ici un peu plus au calme on lit


Là on nourrit les mouettes


un regard sur la Panthéon,qui prend une jolie couleur lorsque le soleil commence à décliner



Le soleil va bientôt se coucher sous le regard de David vainqueur de Goliath


Et sur la tour Montparnasse que l'on aime ou non


Je serai en retard à mon rendez-vous ,mais tant pis je ne pouvais pas partir sans avoir vu cela

CONFITEOR

Si vous me voyiez écrire ces lignes vous verriez que je suis rouge de honte.
J'ai reçu Le Piano Romantique,hier,l'ai glissé dans mon sac et suis partie à mes occupations diverses et variées.
A la tombée de la nuit j'ai emprunté le chemin du retour au volant de mon automobile,j'ai ouvert le boîtier,et mis le disque dans mon lecteur,rangeant l'étui dans ma boîte à gants.
Je suis arrivée chez moi,près de deux heures plus tard,à la nuit noire.
Heureusement Michelaise qui me connait un peu,eh bien oui c'est elle qui m'a fait ce cadeau,a certainement trouvé bizarre que je ne vous parle pas de la dédicace et de façon fort courtoise a évoqué cette gentille dédicace que je n'avais pas remarquée.
Je vous la livre donc


en étant couverte de honte

mercredi 18 novembre 2009

MERCI

Vous vous souvenez certainement de ce billet.
Personnellement j'avais été enthousiasmée.
J'avais demandé à Michelaise comment se procurer cet enregistrement,et la coquine ne m'avait pas répondu.
Je l'avoue j'avais un peu oublié.
Mais quelqu'un avait bien enregistré ma demande.
Ce matin j'ai eu la surprise et le bonheur de trouver dans ma boîte aux lettres Le Piano Romantique.
Région parisienne oblige ce soir j'ai mis un temps fou pour rejoindre mon "chez moi".
Pour mon plus grand bonheur,pour une fois, car j'ai pu écouter en boucle cet enregistrement.
Je ne sais comment on peut se le procurer,qui sait,Michelaise peut-être vous renseignera ?
J'en suis encore toute émue,et merci à celui ou celle qui se reconnaîtra

lundi 16 novembre 2009

REFLETS PARISIENS




Vous l'aurez compris,j'aime Paris et j'aime les reflets.
Nous avons eu ces derniers temps des journées extraordinaires,ensoleillées,douces,des couleurs d'automne exaltées par la luminosité.
Je reconnais il est des endroits de Paris où je m'attarde plus volontiers,par goût mais aussi par commodité
Il en est un que j'affectionne particulièrement c'est le jardin du Luxembourg..




Et sa fontaine Médicis,qui est un régal pour les amateurs de reflets.
Elle est un des éléments décoratifs,le plus important de cet endroit.
On la doit à Marie de Médicis,on l'appelait alors grotte du Luxembourg








Elle subira plusieurs transformations pour finalement être déplacée.
Peu importe,c'est toujours avec bonheur que l'on déambule dans ces jardins et toujours avec autant d'émotion que l'on contemple cette fontaine

dimanche 15 novembre 2009

OU QUAND LE CINEMA ET LA LITERRATURE SE RENCONTRENT


J'ai deux salles de cinéma de prédilection,La Pagode et celle-ci,dans le passage Delambre-Montparnasse:
Les 7 Parnassiens
Il y a toujours eu un coin avec tables et chaises,où l'on pouvait s'installer avec un livre en attendant l'heure de la séance.
Depuis quelques mois,ce cinéma abrite "les livres à pattes".
Expression un peu déviée de celle des Russes"les papiers à pattes",désignant ainsi les papiers qui disparaissent!!
Selon eux les papiers introuvables sont dotés d'une vie propre.
On ne les égare pas ils choisissent eux-mêmes leur destin....
"Les livres à pattes "est à mon sens une idée géniale,dont le principe est simple:chacun peut choisir dans la bibliothèque un livre et l'emporter à la seule condition de le remplacer par un autre.
Le responsable souhaite faire de ce cinéma un lieu d'accueil,d'échange et de dialogue.
Aujourd'hui je n'ai pas emporté,ni apporté de livre mais vu



Sans son billet et le sien,je serais complètement passée à côté,la bande -annonce n'ayant pas particulièrement attiré mon attention.
Un jeu de flash-back qui nous dresse un beau portrait de femme(dont la sérénité est en passe de s'effriter) qui manque peut-être un peu de profondeur.
De la sensibilité et un charme entêtant.
Et surtout:
Il faut se méfier de l'eau qui dort

samedi 14 novembre 2009

POUR CHANGER DU POTIRON


L'accroche de la revue SAVEURS :
72 recettes qui font aimer l'automne
et voila que je fais concurrence à Sacha


Velouté de céleri aux noix

Pour quatre personnes,on va mettre à fondre dans une cocotte en fonte,un oignon émincé et 80 grammes de lardons fumés.
On remue de temps en temps puis on ajoute 500 grammes de céleri-rave coupé en morceaux,1/2 verre de vin blanc ,2 cuillerées à soupe d'huile de noix et 3 noix.
On couvre d'eau ,on sale un peu ,ici on a rajouté 1 cuillerée à café arasée de tisane des bois,et on laisse cuire 25 minutes à petits bouillons.
Pendant ce temps là on passe au mixeur grossièrement 12 noix,puis on les toaste dans une poêle bien chaude.
Le céleri est cuit on peut alors le mixer,verser dans les assiettes répartir les noix toastées,un tour de moulin à poivre,une pincée de fleur de sel et voila.


mercredi 11 novembre 2009

LE DERNIER POUR LA ROUTE


Sur la route du retour petit crochet par la ville aux sept tours.
Martel et ses nombreuses bâtisses du XI ème et du XVI ème.
Le portail roman de l'église,
la halle aux quatorze piliers et à la charpente de chêne et châtaignier.


Des portes et fenêtres splendides à chaque coin de rues

mardi 10 novembre 2009

ON TOUCHE AU BUT

Matinée de travail à Limoges mardi matin ,toujours pour moi!!
Puis nous entamons notre dernière étape.
Complaisant le gentilhomme accepte mon illogisme de "plan de route"
Curemonte joli village de Corrèze avec ses châteaux Saint Hilaire et Plas


Ces propriétés appartenaient à "Bel Gazou" et c'est là que Colette écrivit Journal à Rebours durant son séjour au début de la deuxième guerre.


L'église de Curemonte
ses maisons
Guidés par mon illogisme nous approchons du but nous voici à La Chapelle aux Saints ,avec sa petite église dédiée à Saint Namphaise,curieux portail trilobé encadré de deux chapiteaux sculptés

sans doute un lieu de passage sur les chemins de Saint Jacques.
Le soir tombe vite à cette saison et nous repartons en arrière vers Collonges la Rouge où je me refuse d'aller l'été au mieux accepte un dîner chez des amis


L'été à peine si on peut apercevoir les toits de ce village


les portes il ne faut pas y songer


à peine si on aperçoit un bout de ciel



Le soir tombe sur Collonges et voila ce que je voulais voir et raison de mon illogisme


Nous quittons à regret ces lieux et arrivons à la maison

Loubressac